Est-ce qu’il y a un SAV pour demander à DIEU de modifier quelque chose dans notre anatomie
Non, la réponse est NON. 
Alors pourquoi les gens aiment faire des remarques sur le physique des gens ? Pourquoi ressent-on le besoin de dire à sa copine combien elle ou ses mains sont moches ? 
Quel intérêt de rappeler et de souligner les défauts physiques d’une personne ? Dans quel but ? 
Si je me pose cette question, c’est parce que je n’arrive pas à comprendre. Ne pensez-vous pas  que si le SAV existait que nous n’allions pas tous appeler pour faire des modifications ? 

credit MSKRISTINE

Je n’ai pas choisi d’être « grosse »

« Oh, tu t’es vu » 
Meuf, j’ai un miroir chez moi et je pense que même si je porte des lunettes, je vois bien que quelque chose cloche avec mon IMC.
C’est la réponse que j’ai envie de sortir à certaines personnes. Je me demande si les gens ne ressentent pas de la gêne lorsqu’ils posent ce genre de questions. À la base, ce n’est pas méchant, mais ça ne se dit pas. C’est gênant !

« Mais tu manges quoi ? »
LOL cette question me donne juste envie de mettre un short et de montrer mes talents de karatéka. Bon, je vous avoue que je me suis arrêtée à la ceinture jaune, mais j’étais à deux doigts de passer en Orange. Hommage à Roger Niakadia (coach karaté au Cunimb de comico).
Cette question est aussi gênante que la première, mais c’est un vrai coupe faim. On me l’a fait plusieurs fois, mais le pire c’est que je l’ai fait à une copine. D’ailleurs, je profite de l’occasion pour présenter mes plus sincères excuses à ma copine Awa T. Je l’avais croisé au Nando’s après s’être perdue de vue pendant un bon moment. Je me rappelle que je l’avais regardé avec mes gros yeux en lui disant : « Meuf, tu manges quoi ?»
Mon Dieu, j’ai trop envie de me gifler quand je pense à cette scène.
Quand je le disais, j’étais mince, égoïste et je ne me suis pas mise à sa place. À aucun moment, je n’ai essayé de deviner ce qu’elle pouvait bien ressentir à ce moment précis. Figurez-vous aujourd’hui avec mon IMC qui dépasse largement la normale, je sais ce qu’elle ressent.

Pata Drama

Certaines personnes n’hésiteront pas à tchipper et dire que c’est des faux problèmes. Je vous arrête de suite ça ne l’est pas alors pas du tout.
Être en surpoids dans une société où les tailles 36-38 sont mises en avant lors des plus grands défilés de mode, croyez-moi, cela peut être particulièrement lourd.
Aller à Zara, tomber in love d’un top et ne pas trouver sa taille, quelle frustration !


À partir de ce moment, tu commences à te poser des questions. Tu te demandes en quoi tailler du 44 fait de toi un extra-terrestre. N’es-tu pas une femme comme toutes les autres ? Ne mérites-tu pas de porter les vêtements de n’importe quelles marques sans restriction ?
Belle même avec une taille 50!

Qu’importe sa taille de vêtement, chaque femme doit être appréciée à sa juste valeur.

Les standards de beauté varient d’une société à une autre et  d’une personne à une autre.

Alors tu n’as pas le droit de dire à une personne qu’elle est moche, car la beauté et subjective. De plus, les gens n’ont pas besoin d’entendre ces choses négatives.

Toutes les femmes sont belles, il suffit juste de savoir se mettre en valeur. Ceci-dit, tu ne pourras pas être belle pour les autres si tu ne l’es pas pour toi-même. La beauté commence par soi, complimente-toi tous les matins lorsque tu te regarderas dans le miroir. Souris car tu es une œuvre d’art, celle de DIEU ��

En outre, je trouve aussi dommage que les personnes relient le mot « gros » au mot moche.
Qui m’explique un peu ? Parce que tu n’aimes pas les gens en surpoids, ça te donne le droit de leur dire « tu es moche ».
Parce que dans ton cadre de référence tout le monde met du 36-38, ça te donne le droit de critiquer le physique de Magalie qui taille du 46 ? Come on girl, c’est mieux de rabaisser une personne lors d’un débat d’idées avec de réels arguments plutôt que de vouloir descendre ta copine qui est beaucoup plus belle que toi-même en taillant du 46 ��

Plus sérieusement, les gens pourquoi aimez-vous critiquer le physique des autres ? Vous critiquer ouvertement en vous mettant sur un pied d’estale pensant que vous avez un physique parfait. Mais il y a juste un souci, nul n’est parfait !
C’est ainsi que des parents critiquent les physiques de leurs enfants sans aucun remord. Si même les parents s’y mettent, comment voulez-vous que les enfants aient une estime de soi.


En somme, ne laisse personne avoir le droit de te dire combien tu es devenue moche parce que tu es en surpoids. Ne laisse personne te rabaisser à cause de ton physique, non, never ever. Les gens aiment critiquer gratuitement pour faire du mal ou pour se sentir supérieur. Donc ne leur laisse pas ce plaisir. Tu es ce que tu es et si ton poids te dérange pour une raison ou pour une autre, tu pourras toujours faire ce qu’il faut pour perdre des kilos. J’ai dû en choquer quelques unes à cause de mon titre. En outre, pourquoi devrions nous être gênée par ces mots ? Grosses / Minces. On l’est et alors ?
Dédicace à toutes ces personnes qui me trouvent moche parce que  je suis en surpoids.

You can go da hell  :p

Kebetument vôtre

8 Commentaires

  1. Tout le monde s’y retrouve, Il est au top ton article! Je pense que les gens doivent mieux se concentrer sur des choses plus rentables que sur de telles absurdités. Que vaut un physique de rêve sans un coeur Sain ???
    Merci pour ton article!

  2. Trés bel article. Je l’ai lu en remplaçant pata par sewvet grosse par maigre. Ça matchait toujours. J’ai grandi d’un coup à l’âge de 14ans et le poids n’a jamais vraiment suivi. J’ai passé toute mon adolescence et une partie de ma vie d’adulte à essuyer les moqueries et les blagues douteuses sur mon absence de formes voluptueuses selon les normes du pays. J’en ai développé des complexes qui me sont restés jusqu’aujourd’hui. J’ai 30 ans, 1,75m, 50kg toute mouillée. Je taille du 36 et j’ai toujours le physique d’une pré-pubére. Notre société est cruelle avec les personnes qui n’entrent pas dans les standards, ds un sens comme dans l’autre. Face aux critiques et aux remarques déplacées et désobligeantes, (khana do Lekk, jiguenn dafay toyy, wow ngua, del fondé goudi)j’ai souvent été désarmée et m’enfermait dans ma chambre pour pleurer ma frustration. Aujourd’hui, je suis passée maîtresse dans l’art de la répartie. Je ne me laisse plus faire et renvoie les personnes indélicates à leurs propres “défauts de fabrication” lorsque je me sens attaquée. Je fais du 36 mais ton article me parle car nous ressentons les choses de la même mqniére. La vie m’a appris à être forte et à gérer ces situations désagréables et surtout à regagner confiance en moi et aimer mon corps que j’ai longtemps détesté. Mais Ce n’est pas le cas de toutes celles qui sont victimes de ce harcèlement moral (oui oui!). Je suis sûre que tes mots les aideront à mieux gérer cette situation si elles ont la chance de te lire. Merci à toi.

    • Merci ” Being Sew” ton commentaire me touche. La société peut être parfois très cruelle. Les gens s’attardent sur les détails physiques alors qu’il y a plus important. Mettre du 36 à 30 ans c’est juste magnifique je trouve. Ne pas avoir de gros ventre ou de grosses fesses, ne remets pas en cause ton statut de femme. La société devrait aimer chaque personne comme elle est 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here